FANDOM


Sur la fortune d'Alexandre, traduction d'après F. C. Babbit[1].

332F:

Une fois qu'il lisait (διερχομενος) une lettre confidentielle de sa mère, et qu'Hephaestion, qui se trouvait être assis à ses côtés, la lisait ouvertement avec lui (απλως συναναγνωσκοντος), il ne l'arrêta pas mais plaça sa bague sur la bouche de celui-ci, la scellant avec la confiance d'un ami (κατασφαγισαμενος φιλικηι μιστει την σιωπην).

340A:

De fait, il est dit qu'une fois, comme il avait brisé le sceau d'une lettre confidentielle de sa mère et qu'il la lisait pour lui-même en silence (και σιωπει προς 'εαθτον αναγιγγνωσκοντος), Hephaestion posant tranquillement la tête contre la sienne lut avec lui (συναναγιγνωσκεν); il ne voulut pas l'arrêter mais ôta sa bague et en plaça le sceau (σφαγιδα) sur la bouche d'Hephaestion.

  1. in Lacus Curtius
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .